Qu’est-ce que le chemin de vie ou legende personnelle ? La sagesse du Tao !

Le Monde évolue ENFIN ! De plus en plus de Monde se tourne vers la spiritualité pour vivre mieux, plus accord avec lui-même et avec l'Univers, la Nature... Mais alors, comment trouver son chemin de vie ? Comment réaliser sa "Légende personnelle" ?

Faut-il "calculer" son Chemin de Vie ?

Les Arts divinatoires peuvent-ils vous aider ?

La Numérologie (ou l'Astrologie) vous proposent de calculer votre Chemin de Vie selon votre date de Naissance... C'est une façon de faire, qui peut vous donner des indications certes intéressantes, mais réfléchissons-y un instant... Souhaitez-vous vraiment vous laisser influencer par l'Extérieur de Vous-même ? Ou alors, ne préférez-vous pas rester (ou devenir) Maître de votre Vie ?

D'un côté, il y a bien sûr une croyance forte à développer, alors il paraît souvent plus simple de se laisser guider par le Monde Extérieur. Je le comprends parfaitement. Mais de mon expérience, rien ne vaut le travail que l'on fait depuis l'Intérieur de Soi, en se mettant à son écoute... Pour mieux comprendre le sens de ce que l'on vit de douloureux... Lorsque l'on vit une souffrance, qu'elle soit physique, mentale ou spirituelle, il est indispensable de s'interroger sur ce que notre Corps veut nous dire. Pour reprendre les mots de Michel Odoul (Psycho-énergéticien) : "Les cris du Corps sont les messages de l'âme" !

Alors, quelle est la Vision de la Vie qu'entretient le Tao ?

Selon la tradition orientale du Taoïsme, la Vie émerge du Chaos (un désordre, en apparence...) qui s'est lui-même structuré selon une force transcendante : Le TAO !

Ensuite, le TAO lui-même s'est structuré. Sa manifestation terrestre ?

 Les bien connus YIN (La Terre) et YANG (Le Ciel)

Pour que l'Homme apparaisse, il faut qu'il naisse une vibration énergétique provenant du Chaos : Le Chenn Prénatal (En occident, c'est ce que l'on appelle l'âme, ou l'Esprit)

Le Processus d'incarnation

Pour pouvoir s'incarner, le Chenn va choisir ses appuis (j'insiste sur CHOISIR ! J'y reviendrai dans un prochain article) :

  • Les vibrations YIN d'une maman
  • Les vibrations YANG d'un papa

C'est donc la rencontre de trois énergies : Chenn + énergie de la mère + énergie du père, qui va permettre l'incarnation : prendre vie dans un corps physique.

Qu'est-ce donc que le Chemin de Vie dans ce contexte taoïste ?

Metaphore de la caleche pour le chemin de vie selon le Tao

Paulo Coelho l'appelle aussi "Légende Personnelle" dans L'Alchimiste. On ne peut trouver meilleure allégorie  : Une quête initiatique !

Pour faire court, il s'agit d'une sorte de livre de bord, d'un carnet de voyage, une sorte de lige directrice qui nous suit tout au long de notre existence terrestre.

L'image ci-dessus illustre parfaitement la vision orientale de notre Véhicule (notre corps physique = La calèche) et de notre Chemin de vie (la route sur laquelle elle chemine)

Développons un peu cette métaphore de la Calèche

Les trous, les bosses, les pierres : Les difficultés que l'on rencontre, les obstacles à surmonter
Les ornières Ce sont les "schémas", les "mémoires" que l'on reproduit en suivant le comportement des autres, ou ceux que nous reproduisons sans cesse (on tourne en boucle quoi...). Ici la calèche suit les traces laissées avant nous !

Les fossés : Ils peuvent être plus ou moins profonds... Ils représentent la loi, les règles, les limites que nous ne pouvons pas dépasser sous peine de risques d'accident...

Les virages, les brumes et les orages : Ce sont ces périodes de vie où l'on a du mal à trouver notre chemin, ou nous sommes perdus ! Comme dans le brouillard ! Il est alors bien difficile de "voir venir", de prévoir...

Les chevaux  (2 chevaux tirent la calèche ! Un blanc qui représente le YANG et un noir qui représente le YIN) : Ce sont nos émotions : ce sont elles qui nous propulsent en avant (ou pas), qui nous mènent...
Le Cocher : C'est notre Mental, ce qui est conscient !
Les roues : 2 à l'avant (les bras) qui donnent la direction et 2 à l'arrière (les jambes) qui nous portent nous, la calèche et tout ce que l'on transporte
Le Passager : On ne le voit pas, il siège à l'intérieur de la Calèche... C'est notre Guide intérieur, notre Inconscient. En Occident, nous l'appelons notre Ange Gardien (sans forcément de connotation religieuse

Comment analyser ces points de repères du Chemin de Vie ?

La conduite du Cocher

Notre Mental conduit donc notre Corps... (En réalité, n'oublions pas que c'est le Passager (Guide intérieur) qui sait notre destination finale et qui en a fait la demande au cocher...). Voyons donc quel impact il a sur notre trajet, sur notre chemin de vie.

S'il veut trop contrôler les chevaux (émotions) : Si on brime nos émotions, qu'on les martyrise, qu'on veut tout maîtriser, alors les chevaux risquent à coup sûr de s'emballer, de s'énerver. Résultat ? On va droit vers l'Accident de vie ! Si on refuse d'écouter nos émotions, elles finissent par nous emmener vers des actes irréfléchis, dangereux et des réactions disproportionnées...

S'il n'est pas vigilant, un peu trop relax : Là, cette fois, ce sont nos émotions qui nous mènent... On risque que les roues tombent dans les ornières et reproduirons alors les erreurs passées, le chemin des autres avant nous. Résultat ? Il y a très peu de chance qu'on ne finisse pas dans le fossé (comme les fois précédentes ou comme notre famille l'a toujours fait !). La route va devenir fortement inconfortable, pour le cocher comme pour le passager, on va se prendre toutes les bosses, ne pas éviter les cailloux et les obstacles !

S'il ne se repose pas et qu'il s'en dort, qu'il ne tient plus les rênes : Même chose, les émotions vont diriger la calèche... Si nous entretenons mieux notre côté YIN, la symbolique maternelle va l'emporter. A l'inverse, si on nourrit davantage notre côté YANG, ce seront les schémas paternels qui domineront

S'il conduit comme un fou : C'est le fossé ! On ne respecte plus les règles et la calèche risque d'être forcée de s'arrêter, plus ou moins violemment selon les circonstances : traumatismes, maladies, etc.

L'entretien du Véhicule

Quand arrive la panne (Une roue qui lâche, une pièce qui ne fonctionne plus (maladies, troubles)) : Soit la calèche est mal entretenue, soit nous sommes passés par trop de creux, nous avons trop secoués sur le chemin de vie... Il va falloir réparer... et :

  • La panne n'est pas trop sévère : Nous allons pouvoir nous en occuper nous-même en prenant du repos, en prenant le temps de cicatriser (encore faut-il savoir le faire pour ne pas que ça empire !)
  • Si nous ne comprenons pas bien la panne : Alors, on peut juste faire appel à un "dépanneur", ce sera là le travail de la médecine douce, naturelle, énergétique...
  • Si c'est vraiment plus grave : Cette fois, il va falloir faire appel à un mécanicien plus ou moins spécialisé : Ici, il s'agira de la Médecine dite "allopathique", moderne.

Mais réparer est-il vraiment suffisant ? Bien sur que non ! Il va être TRÈS important d'analyser la situation, de réfléchir à la conduite du cocher, à la bienveillance envers les chevaux, à nos comportements, à nos "tendances de vie" négatives, pour atteindre à nouveau la sérénité du voyage sans risquer une nouvelle panne ^^

La qualité de la route que l'on suit

La route tourne et l'on ne voit pas où elle va : Là, il va falloir apprendre à décélérer, à ralentir le rythme pour bien anticiper sur ce qui nous arrive... Avoir bien conscience de nos émotions pour les maîtriser (mais pas trop !). Ici, il s'agit des tournants que nous prenons dans la vie, qu'on les ai choisi ou qu'on les subisse...

Les phases de brumes, de mauvais temps : Ce sont les moments où nous avons beaucoup de mal à conduire la calèche... On ne voit plus rien, on est "dans le brouillard" ! Cette fois-ci, il va nous falloir développer notre confiance en nous, en la vie. Avoir la Foi ! C'est là que la Spiritualité prend tout son sens... Savoir s'en référer à notre Guide Intérieur, qui connaît la destination et lui faire confiance, quasi aveuglément...

L'absence de panneaux de directions : Bien évidemment, difficile de prendre le bon chemin... Encore une fois, plusieurs possibilités :

  • Le cocher croit tout savoir : Il prend les directions parfaitement au hasard. On croit ici que le mental, l'Intellect peut tout résoudre, que la Raison prime sur tout le reste. Vous imaginez bien à quel point alors il est facile de se perdre et de ne plus du tout retrouver notre chemin...
  • Le Cocher est humble et conscient de ses propres limites : Là, il sait demander son chemin, écouter le Guide Intérieur qui connaît la destination et aussi le chemin à suivre. Mais la calèche, avec le bruit qu'elle peut faire, surtout si elle est mal entretenue, qu'elle va trop vite, va nous empêcher d'entendre les mots du Guide, du Passager... Et là, vient l'importance de savoir s'arrêter, de faire des pauses pour prendre le temps de bien entendre et d'écouter surtout. Pour nous "retrouver" !

Conclusion

Belle image que celle proposée par le Taoïsme n'est-ce pas ? Voilà un point de départ extrêmement précieux pour mieux comprendre ce qu'il se passe en nous dans notre Chemin de Vie, pour nous aider à voyager plus confortablement et mieux appréhender le sens des troubles et des maladies que l'on peut vivre, tout ce qui peut nous faire déraper...

Mais ce n'est encore qu'un début, j'ai encore plein de choses à partager avec vous sur le sujet. Pour remettre du sens sur nos douleurs, sur nos souffrances quotidiennes.

Je vous encourage à commenter ci-dessous.Qu'est-ce que tout cela éveille en vous ?

Et si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis 😉

A très vite !

Partager, c'est remercier ;)
>

Un énergéticien à votre service chaque jour dans votre boite mail ?

Du Lundi au vendredi, je vous envoie mes conseils gratuitement, pour vous aider à vous entourer des bonnes énergies dont vous avez besoin. Je vous parlerai de :

  • Sens de nos douleurs et de nos maladies
  • Méditations guidées pour attirer le positif
  • Soins par les pierres
  • Et bien plus encore